Suivez-nous sur Facebook Castres Olympique Officiel   Twitter Castres Olympique Officiel
 
Florian Vialelle et Mathieu Babillot

News du 30 janvier 2013

Florian Vialelle et Mathieu Babillot, à tout juste 19 ans, font partie des espoirs du Castres Olympique et sont au centre de formation du club. Ils ont rejoint cette semaine l'équipe de France des - de 20 ans, qui jouera ce vendredi à 19h contre l'Italie lors du tournoi des VI Nations.

Les deux joueurs, amis dans la vie, sont pourtant très différents : Mathieu le brun est un solide troisième ligne quand Florian le blond occupe les lignes arrières.

                            

Mathieu joue au CO depuis la catégorie Minimes; Florian est arrivé en Cadets

  

Mathieu, avec ses 1,90m et ses 106 kgs évolue au poste de troisième ligne, et est souvent comparé à Ibrahim Diarra. Originaire de Chartres, il a commencé le rugby un peu par hasard. A son arrivée à Castres, au collège, il a participé à des journées portes ouvertes et a de suite accroché. Tout s'est ensuite très vite enchaîné pour lui : les sélections départementales, le pôle Espoirs de Jolimont puis l'arrivée au Castres Olympique. José Diaz (entraîneur des Espoirs du club) le suit depuis quelques années et a de suite repéré ses aptitudes: « il a du potentiel, c'est un gros travailleur, très exigeant avec lui même, il s'est vite adapté au milieu professionnel. Il a la faculté de s'adapter dans tous les collectifs ; il a vraiment tout pour y arriver. »

Parallèlement à ses entraînements avec le groupe professionnel et les espoirs, Mathieu termine son Bac Pro Maintenance Industrielle au lycée DelaSalle.

Le samedi 19 janvier l'a particulièrement marqué dans sa jeune carrière : il a débuté en tant que titulaire le match Castres/Ulster au stade Pierre-Antoine, un grand moment pour lui !

 

 

Quand à Florian, il évolue au centre et est coutumier des sélections en équipe de France jeune (déjà 13!) et des séjours à Marcoussis. Il a commencé le rugby à Sor-Agoût à 5 ans. Pas vraiment convaincu au départ, il a même pensé un temps à s'orienter vers le football. Un éducateur, Benoît Carivenc, l'a particulièrement marqué dans sa jeune carrière, et c'est réciproque. « Je l'adore ! Je l'ai entraîné en benjamins (- de 13 ans), c'est sûr que physiquement, il était un peu au dessus des autres, il avait surtout beaucoup de volonté, c'est un bosseur hors-normes et quelqu'un de très nature. Lors de sa tournée en Afrique du sud avec l'équipe de France des – de 18 ans, il m'a ramené le maillot avec lequel il avait joué face à l'Angleterre ! » Il teste ensuite le niveau au dessus, à Graulhet en minimes avant d'intégrer le pôle espoirs de Jolimont et de signer dans un club pro, le Castres Olympique, en cadets ! Philippe Canitrot, son entraineur en Espoirs, ne tarit pas d'éloges : « on voit de suite qu'il a les armes pour réussir, tant sur un plan physique que mental ! Il sait où il veut aller, il est ambitieux. C'est un besogneux, il aime faire avancer les autres, franchir les lignes, relever des défis...  ! »

Pour Florian, les semaines ne sont pas de tout repos. En début de semaine, il étudie dans une école d'ingénieurs à Purpan, et rejoint les Espoirs pour l’entraînement le mercredi soir, puis le groupe professionnel dès le jeudi !

 

 Retrouvez une petite présentation vidéo de ces 2 joueurs

 

               

Actus de la LNR

PRO D2, J4 - Agen ? Narbonne : Le SUA ouvre les vannes et son compteur

TOP 14, J5- Bayonne ? Brive : l'Aviron confirme

Toutes les actus de la LNR
 
Publicité