Suivez-nous sur Facebook Castres Olympique Officiel   Twitter Castres Olympique Officiel
 
Interview Romain Teulet

News du 3 avril 2014
Blessé depuis le début de saison, Romain Teulet a fait son retour dans le groupe la semaine dernière à Biarritz. Il revient sur sa reprise et évoque la fin de championnat du Castres Olympique.


Tu es revenu dans le groupe la semaine dernière à Biarritz, comment as-tu vécu ce retour à la compétition ?

Ca m'a fait le plus grand plaisir de refaire mon sac. J'avais l'impression de me retrouver en Cadets, des années en arrière, comme un jeune qui fait la préparation pour jouer avec l'Equipe 1 : c'était un mélange d'excitation et d'appréhension, il me tardait ! Quand on est blessé, on est forcément un peu à l'écart, on ne vit pas les mêmes choses que le groupe. Cela faisait quasiment 9 mois que je n'étais pas apparu sur une feuille de match officielle.
Retrouver le groupe, préparer le match, c'était un grand moment de plaisir et de bonheur. Et puis remettre ce maillot du CO qui m'est très cher, cela me tenait à cœur !

Tu es entré en jeu en fin de match, quelles sensations as-tu ressenti ?
J'avais cumulé beaucoup de frustrations, il y a eu des périodes de doute, ça a été dur ; je me demandais comment et à quel moment j'allais revenir…
Est ce que j'allais pouvoir redevenir un joueur de rugby ?

Je n'ai rien lâché, c'était pour moi inconcevable de me dire que je n'allais pas revenir pour ma dernière année de contrat. Je ne voulais pas terminer sur une blessure. Ma plus grosse volonté était de remettre ce maillot après ces 13 années au club, ça a été une source de motivation constante. Ces 5 minutes sur la pelouse m'ont permis d'atténuer toute la frustration accumulée durant cette période. J'ai vraiment "faim de ballons".

Comment se déroule la semaine d'entrainement après le match nul à Biarritz ?
C'est une semaine de transition, nous n'avons pas de match ce week-end, on travaille physiquement en faisant de la course et de la musculation notamment, puis on alterne avec des séances de rugby.
On a pris un coup sur la tête samedi, avec ce qu'on peut appeler une contre-performance à Biarritz. Il n'y a pourtant pas eu d'excès de confiance, on était prévenus et conscients des qualités de cette équipe. Ce match, on aurait très bien pu le perdre comme le gagner mais au final, on laisse deux points en route. Nous avons eu du mal à revenir en première mi-temps, puis on revient, on mène de 10 points : pourquoi nous n'avons pas su tenir le score ? on a peut être pêché dans la gestion de cette fin de match. La fin comme le début a été mauvais. Compte tenu de l'homogénéité de ce championnat, j'espère que l'on ne se sera pas mis une balle dans le pied. Nous avons conscience que nous avons laissé des points en route mais nous avons quand même toujours notre destin en main et je sais qu'on en est capables. A présent, on va réagir et tout donner, ils nous reste 3 matchs pour réagir, j'espère plus ! Et puis, on a un statut de Champion de France à défendre. On se doit d'être à la hauteur de ce que l'on peut attendre de nous!

Actus de la LNR

PRO D2 : la présentation de la J9

RTO, Automne 2014 : l'étape de Vichy

Toutes les actus de la LNR
 
Publicité